Comment gérer les risques de son projet ?

Comment gérer les risques de son projet web ?

Tous les projets web que l’on crée induisent des risques : un dépassement de budget, de planning, la réalisation d’un produit non conforme aux attentes, des conflits dans l’équipe, etc. Cela fait partie du processus que tout ne se passe pas comme prévu et comme planifié à l’avance. D’ailleurs, 30% des projets entrainent des dépassements de budget & 15% des projets sont des échecs complets ! Gérer les risques de son projet digital, c’est prendre conscience de ce qui peut arriver durant le projet, mettre en place des actions de prévention pour éviter certains risques et prévoir des actions de correction pour réagir vite si cela arrive.

L'importance de gérer les risques de son projet web pour limiter la casse

Dans cet article je vais vous expliquer les types de risques que vous pouvez rencontrer dans vos projets web et ce que vous pouvez mettre en place pour les gérer facilement, sans prise de tête, pour diminuer votre charge mentale et garantir une bonne réalisation de vos projets. Comme d’habitude, installez-vous confortablement, prenez de quoi prendre des notes, une bonne boisson et c’est parti !

Quels sont les risques dans un projet web ?

On a souvent peur de parler des risques d’un projet parce qu’ils en deviennent un peu plus réels. Réaliser un projet, c’est déjà souvent assez stressant. On peut penser que de parler risque ne fait qu’ajouter à cette pression. Mais c’est en fait tout l’inverse ! Gérer les risques de votre projet web, c’est vous soulager grandement sur la suite de votre projet et vous éviter des catastrophes.

Qu’est-ce qu’un risque ?

Un risque en projet est un problème possible qui n’existe pas encore. Lorsqu’il devient un problème réel, il peut avoir des conséquences néfastes. Un risque est identifiable et quantifiable. On peut en déterminer la probabilité d’apparition et la gravité des conséquences. C’est d’ailleurs ce qui va vous permettre de déterminer son seuil de criticité.

Un risque n’est pas immuable. Il peut très bien disparaitre en cours de projet.

Les risques les plus courants dans un projet web ?

Dans chaque projet digital, il existe des risques génériques et des risques spécifiques. Les risques génériques d’un projet web sont courants et souvent transposables d’un projet à un autre. Les risques spécifiques ne sont applicables qu’à ce projet particulier.

Dans les risques génériques des projets vous pouvez retrouver des risques sur :

  • La qualité du projet (sa conformité avec ce qui était attendu) ;
  • Le budget (dépassement des coûts prévus) ;
  • Les délais (retard sur les échéances) ;
  • Les équipes (conflits entre personnels, disponibilité des prestataires, compétences, etc.) ;
  • La complexité du projet (techniques, outils, structure, etc.) ;
  • La prise de décision (délai de validation, disponibilité des décideurs, etc.).

Les risques spécifiques vont dépendre de la situation du moment et des particularités de votre projet.

Une méthode simple pour identifier les risques

L’analyse des risques de votre projet se fait en amont de la réalisation, pendant la phase d’étude de faisabilité. En gros, c’est quand vous êtes en train de faire le point si vous pouvez réaliser votre projet, s’il sera rentable, si vous avez accès aux compétences etc. que vous allez identifier les risques potentiels. Cette analyse va vous permettre :

  • De décider si les risques sont trop grands de ne pas vous lancer dans ce projet ;
  • De vous préparer en limitant les conséquences, si les risques sont gérables.

Lister ses risques projet

Avant d’identifier les risques de votre projet, je vous conseille de bien le décrire, dans son entièreté. Une méthode simple est les questions systématiques du QQOQCCP (nom un peu barbare pour une utilisation méga simple, vous allez voir ! ). Il s’agit d’une méthode de questionnement qui consiste à répondre à toutes ces questions : Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien & Pourquoi ? Cela vous donne une vision très claire et complète de votre projet. La méthode est très efficace aussi pour vous montrer les limites et les potentiels risques de vos projets web.

Il vous suffit maintenant d’en faire la liste. Et le plus simple est de faire dans l’ordre ! Vous allez dans un premier temps faire la liste des risques génériques en prenant chaque thème présenté dans la partie précédente. Puis ajouter les risques spécifiques.

Vous pouvez faire un tableau qui va regrouper toutes les informations importantes de vos risques :

  • Le risque identifié ;
  • Son origine (est-ce que ça vient de l’organisation, de vos process internes, du manque d’informations, etc.) ;
  • Les déclencheurs envisageables (qu’est-ce qui pourrait entrainer la réalisation du risque) ;
  • Les conséquences possibles (ce qui arrive si le problème se présente).

Si vous avez du mal à identifier les risques de votre projet, mettez-vous dans cette situation : imaginez que c’est le pire projet que vous avez pu réaliser et noter toutes les raisons de son échec. Il s’agit juste d’imaginer ! Le fait de faire ce travail vous évitera justement de le vivre ! (so don’t panic !).

Prioriser les risques identifiés

Vous avez votre liste de risques potentiels. Maintenant il ne faut pas la mettre de côté mais au contraire s’en servir pour en prévenir certains. Pour cela vous allez dans un premier temps prioriser vos risques. Certains ne méritent pas que vous vous y attardiez car ils n’ont qu’une très faible probabilité d’arriver ou les conséquences de ceux-ci sont complètement négligeables.

Pour cela, vous allez calculer la criticité de chacun de vos risques selon le calcul : criticité = probabilité x gravité.

Les deux critères vont de 1 à 5, le 1 étant le moins grave et le 5 le plus important. Par exemple vous pouvez faire les échelles ainsi :

Un risque qui va très probablement (probabilité = 4) arriver et qui engendrera une gravité importante, vous empêchant de continuer la réalisation de votre projet (gravité =3) aura une criticité de 4×3 = 12.

Pour réduire un risque vous pouvez donc agir sur sa probabilité d’apparaitre (avec l’anticipation) ou diminuer les conséquences que cela aura sur votre projet (avec la protection). Toutes ces actions doivent être notifiées dans un document qui va vous servir pour la suite. Pas la peine de faire quelque chose de compliqué ! Faites UTILE. Un tableau dans votre dashboard Notion par exemple est parfait !

Pourquoi gérer les risques de son projet web ?

Lorsque vous planifiez vos projets web, il est donc important que vous incluiez la prévention et la gestion des risques. C’est un gagne-temps important pendant la réalisation de vos projets. Si jamais il vous arrive un problème, en ayant prévu les risques, vous allez pouvoir réagir immédiatement pour éviter d’aggraver la situation. Certaines de vos actions vont aussi pouvoir en amont éviter l’arrivée même du problème.

Prévenir les risques de vos projets digitaux a donc une double action en amont et en aval de la réalisation. Je vous conseille donc de simplement faire un tableau qui va noter :

  • Le risque ;
  • Sa criticité (faut-il s’en occuper vite ou pas ?) ;
  • Les actions de prévention (pour éviter qu’il arrive) ;
  • Les actions de correction (si malheureusement c’est arrivé quand même).

Si vous avez une équipe, je vous conseille de noter le responsable du risque, celui qui va surveiller si le risque se produit ou pas. Si jamais un des risques devient un problème qui se réalise, il vous suffit alors d’ouvrir votre tableau et d’enclencher les actions de correction que vous avez prévu ! Pas de temps perdu, pas de panique, vous êtes réactif directement et vous avancez malgré les obstacles !

J’espère que cet article ne vous a pas fait peur. Je sais que la gestion des risques peut parfois paraitre lourde et fastidieuse… mais en vrai il suffit simplement de faire des listes (et en entrepreneuriat les listes on sait faire, hein ?). Si vous avez besoin d’aide pour la mise en route ou la réalisation de votre projet, contactez-moi et on verra ensemble si je peux vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *